lundi 27 février 2012

Le Bistrot du Marché : Entre l'Italie et l'Auvergne


Lorsque je suis arrivée en Auvergne, petite Parisienne perdue dans cette immensité verte et vallonnée, je recherchais quelque peu des repères. Amatrice de vin, comme vous le savez, mon premier réflexe a été de partir à la recherche de lieux consacrés à la dive bouteille. Mes premières tentatives pour découvrir un lieu où sortir les soirs avec mes amis se sont révélées infructueuses. Culture gauloise oblige, à mon grand désespoir, à Clermont-Ferrand, c’est le règne de… la bière ! Et lorsque par chance, je trouve un lieu qui se présente comme bar à vin, les vins ne sont pas toujours à la hauteur. Deux possibilités s’offraient à moi : renoncer et me mettre à la bière ou persévérer dans mes recherches. J’ai opté pour la deuxième solution, désolée pour les amateurs de bière.  




Le hasard et la chance ont mis sur ma route, le bar à vin qui allait devenir un de mes lieux fétiches clermontois. En me baladant près du marché Saint-Pierre j’aperçois une inscription sur un tableau noir qui attire mon œil : Bistrot à Vin. Je décide de rentrer à l’intérieur de ce petit bistrot pour voir ce qu’il propose et, m’assurer que ce n’est pas encore un énième lieu qui ne porte que le nom de bar à vin mais pas la carte.
Derrière l’immense zinc, Rosanne et Luc m’accueillent avec un bonjour de circonstance auquel je réponds. Le lieu a un mobilier type années 1950, des boiseries et des couleurs chaudes, des tableaux d’artistes sont affichés au mur et surtout derrière le bar sont exposés les bouteilles servies au verre. Cette décoration lui donne un coté bistrot de quartier cosy. 


Je regarde la liste des vins au verre affichée sur les grandes ardoises derrière le bar : Foillard, Da Ros, Stoeffler, Goisot, … et des références plus classiques en bouteille comme Voge, Combier, Hortus, Montcalmès. Pas mal, pas mal du tout… Je me dis que j’ai (enfin !) trouvé mon premier bar à vin clermontois. Trop heureuse de ma découverte, j’incite mes amis le soir même à venir dans ce lieu tester la carte des vins. Depuis je reste rarement plus d’une semaine sans aller au Bistrot du Marché.
L’intérêt du lieu ne se résume pas seulement aux vins proposés mais aussi à la personnalité de Rosanne et de Luc qui vous accueillent chaleureusement et en toute simplicité dans leur petite famille d’habitués.

Je laisse la parole à Rosanne pour vous parler de son bistrot. 

video


Le Bistrot du Marché, 10, Place du Marché Saint Pierre, Clermont-Ferrand
http://www.facebook.com/pages/Le-Bistrot-du-Marche

4 commentaires:

  1. Je n'ai rein contre le Bistrot du marché, que je ne connais pas. Mais il y a sur Clermont au moins deux autres bons bar/restau à vins:
    - Le Bistrot Bancal 15, rue des Chaussetiers C'est(c'était??) LE bar à vins de Clermont. Je parle au passé, car les propriétaires viennent de changer. Un des anciens associés, Stéphane Majeune était le vigneron du domaine de Peyra. Je n'y suis pas retourné depuis.
    - le Chardonnay 1 Place Philippe Marcombes Plus classique que le précédent, mais on y trouve de belles quilles...

    Sinon, c'est mieux pour le son mais peut encore mieux faire... ;-)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bébert,
      Il n'y a évidemment pas que le bistrot du marché à Clermont mais j'ai une grande affection pour ce lieu. Il y a une véritable ambiance de bistrot de quartier. C'est un lieu d'échanges et de partage avec des vins sympas. C'est un peu mon QG, bref, tu l'auras compris j'adooore ce lieu !
      Je connais les 2 autres endroits que tu cites. J'allais régulièrement au bistrot bancal et je connais Stéphane avec qui nous avons partagé quelques bonnes quilles ;)J'adorais leur carte des vins et les petits plats de Totor ! En revanche, je n'ai pas encore testé le "nouveau" bistrot bancal.
      Le Chardonay, par contre, je ne suis pas fan. Certes il y a de l'étiquettes mais les vins servis au verre ne m'ont pas convaincu. Certains disent que c'était mieux avant...
      Si tu passes dans le coin, fais-moi signe.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Ayant pris votre carte de visite aux Caves Tissandier ce week-end lors d'une escapade en Auvergne je lis par curiosité votre blog dans le train sur le trajet du retour. Outre l'intérêt que suscitent les articles ainsi que votre parcours, je suis frustré de ne pas l'avoir lu plus tôt : cela m'aurait permis de découvrir ce lieu qui, à lire votre billet, m'aurait sans aucun doute rempli de joie et m'aurait également donné la possibilité de faire connaître aux personnes qui m'ont hébergé un chouette bar à copains. Ce sera pour la prochaine fois !

      Je vous souhaite bonne continuation.

      Supprimer
    3. Bonjour Damien,

      Merci pour ce gentil message et je suis heureuse de savoir que mes articles suscitent de l'intérêt.
      La prochaine fois, n'hésitez pas à passer chez Rosanne au Bistrot du Marché. Nous aurons peut-être l'occasion de discuter vin.

      Supprimer